Spécialisation

Ma spécialisation en sophrologie

L'accompagnement au deuil

« Le véritable deuil ce n’est pas le temps que l’on consacre à oublier. C’est le temps sacré et précieux consacrer à ressusciter en nous ceux qui sont partis, afin qu’ils continuent d’exister à travers nous dans un souvenir qui devient une action vivante. » Yvon AMAR

Le deuil est un moment douloureux où l’on doit s’adapter au manque, à l’absence.

« Il n’y a pas d’âge pour réapprendre à vivre. On dirait même qu’on ne fait que ça, toute sa vie. Repartir, recommencer, respirer à nouveau. Comme si on n’apprenait rien de l’existence sauf, parfois, une caractéristique de soi-même. » Françoise SAGAN

Chaque deuil amène à traverser les mêmes étapes car le travail du deuil suit un cycle précis et complexe. Ces étapes sont plus ou moins longues, intenses et douloureuses, souvent accompagnées de signes physiques et de souffrances psychologiques. Chacune de ces étapes est importante et structurante mais quelquefois, l’endeuillé reste bloqué sur l’une d’elle, des jours, des semaines, des mois voir des années durant, ressassant et amplifiant sa souffrance.

« Ca fait mal d’apprendre à quitter ceux qui nous quittent, d’apprendre à les aimer en silence, le dos tourné, les yeux baissés. De devoir apprendre à son cœur la force de se vider, tout en demeurant habité. Apprendre à pleurer en souriant, à s’en aller en aimant. » Philippe Besson

Mais le mot «deuil» n’est pas réservé qu’aux décès, il est inhérent à toute situation de perte : rupture, séparation, déménagement, départ en retraite, espoir déçu …etc. Il fragilise à tous les niveaux, il désorganise la personne dans son ensemble (corps, émotions, identité personnelle, projets …etc.). Il bouleverse la famille, son organisation, les rôles, les relations des uns avec les autres et l’extérieur. Il faut réapprendre à vivre.

« Pour arriver à s’en sortir, ou à tout le moins souffrir, il vaut mieux donner un sens à sa souffrance. Le jour où nous y arrivons, un doux sentiment de paix nous envahit… » Diane GAGNON

La sophrologie permet ici de ramener la personne à la «conscience en harmonie» et l’aide à se libérer des blocages émotionnels lui permettant de traverser le processus du deuil en mobilisant toutes ses ressources internes. Elle permet de retrouver une dynamique de vie et un élan vital pour mieux s’adapter et faciliter le changement.

Laly Steneck Sophrologue | Mentions Légales